Différences avec les Alphajet de série :
- Phare dans la pointe avant
- Un pod fumigène est aménagé dans une structure ventrale de pod canon.
Il contient deux réservoirs de 50 litres chacun.
Un qui contient de l'huile et donne un panache blanc.
L'autre contient les colorants rouge ou bleu
Deux canalisations conduisent le mélange colorant et l'huile jusqu'à la sortie de tuyère du réacteur gauche dont le flux chaud donne le panache couleur choisi par le pilote

Photos :
Claude PAROTTE
Textes :
Claude PAROTTE
Lieu de prise de vue :
SALON de PROVENCE
Ailes Anciennes Toulouse

Archives A.S.D.A.F
Date :
2000 2006

DASSAULT MD-450 OURAGAN.
MORANE SAULNIER MS 230 « Patrouille d'Etampes » (Archives A.S.D.A.F)

1947 : La Patrouille de Tours rejoint Etampes et reçoit officiellement par le ministère de l'Air le nom de « Escadrille de Présentation de l'Armée de l'Air » (sur STAMPE SV 4).

1950 : Création à Dijon d'une Patrouille sur VAMPIRE, constitué de quatre Vampire, puis sept appareils l'année suivante.

1951 : Création à Reims d'une Patrouille sur REPUBLIC F 84 G .THUNDERJET

1953 : Naissance de la Patrouille de France avec les Patrouilles de Dijon et Reims.
-
11 mai 1953, sur l'Aéroport d'Alger, Maison Blanche. Lors d'un meeting rassemblant plusieurs patrouilles acrobatiques : Américaine, Anglaise, et Italienne. Jacques NOETINGER, pilote et journaliste est le premier à donner le nom de Patrouille de France, lors la présentation de quatre F-84G de la 3ème escadre de Chasse de Reims

 

 

 

 

 


1954 : la Patrouille de France est transférée à Dijon Longvic, et est équipée du Chasseur DASSAULT MD-450 OURAGAN.

 

 

 

 

 

 

 



1956 La Patrouille de France constitue une patrouille de quatre MYSTERE IV A. puis neuf et douze appareils. Première pose de pods fumigènes sur les avions.

 

 

 

 


1957 : La Patrouille de l'école de l'Air reformée sur CM 170 FOUGA MAGISTER évolue en parallèle avec la Patrouille de France. L'indicatif radio de la Patrouille devient a partir de cette époque ATHOS

1962, débute une période de crise et de réductions budgétaires La Patrouille de France est transférée à Nancy, et est réduite à neuf, puis cinq en 1963.

1964 : Dissolution de la Patrouille de France sur MYSTERE IV, par restriction budgétaire.

1964 : Le 20 février, la Patrouille de l'Ecole de l'Air sur CM 170 FOUGA MAGISTER remplace la Patrouille de France en reprenant son nom. F formée des meilleurs moniteurs de l'École de l'Air. Il est décidé par l'Etat Major que les pilotes se consacreront entièrement à leur mission de démonstration.
Le Ministre de la Défense, décide que la Patrouille de France résidera désormais définitivement à Salon de Provence.

1968 : création du poste de Directeur de la Patrouille de France

1980 : Le 16 septembre, la Patrouille de France reçoit ses premiers ALPHAJET - BREGUET DASSAULT/DORNIER.

1981 : remplacement du FOUGA pour l'ALPHAJET avec sept avions, avant de passer définitivement à huit en 1982

STAMPE SV4 « Escadrille de Présentation de l'Armée de l'Air » (Archives A.S.D.A.F)
FIGURE PERMETTANT DE VOIR LA DECORATION RECTO VERSO SPECIFIQUE DE LA PAF
ATTERRISSAGE AEROFREINS SORTIS
DIFFERENTES DECORATIONS COMEMORATIVES PEINTES SUR LA DERIVE : 50 ans de la Libération, 40 et 50 ans de la Patrouille de France

 

1935 : décès de l'Adjudant-chef CARLIER après l'accident dont il est victime lors de la saison de démonstration.

 

1967 au Bourget : Le capitaine Didier DUTHOIS, pilote d'un FOUGA Magister et commandant en second de la PAF de tue lors d'une démonstration de la Patrouille de France.

 

2002 à Salon de Provence : Crash d'un ALPHAJET de la P.A.F lors d'un entraînement quotidien.
Le capitaine Daniel MARCHAND pilote a réussi à s'éjecter mais le parachute ne se serait pas ouvert complètement provoquant son décès.

haut de page


1934 : Le 2 Juillet, loi fixant l'Organisation Générale de l'Armée de l'Air et de l'Organisation Territoriale suivant des structures inspirées par l'Armée de Terre.
1935 : Le 4 Novembre, première promotion à l'Ecole de l'Air, elle sera nommée GUYNEMER.
1937 : Le 15 Novembre, l'Ecole de l'Air fait mouvement sur Salon-de-Provence.
La base est le lieu de formation de tous les officiers de l'armée de l'air, recruté en externe ou interne et de toutes les spécialités.
Sur ce site de formation, les élèves pilotes de toutes origines, issus de la base de Cognac à l'école de pilotage de l'armée de l'air (EPAA) effectuent sur Tucano la phase de pré spécialisation à la chasse avant de rejoindre l'école de l'aviation de chasse (EAC) installée à Tours.
Les écoles situées sur la base aérienne de Salon-de-Provence sont :
- l'école militaire de l'air.
- l'école du commissariat de l'air.
- le cours spécial de formation des officiers.
- le cours spécial de l'Ecole de l'air.
Sur la BA 701 est basée la Patrouille de France. Cela permet une véritable structure logistique entièrement consacrée à la Patrouille, facilitant la gestion des matériels et du personnel.
C'est en 1964 que la Patrouille de France a rejoint ce site, bénéficiant ainsi de structures exceptionnelles et d'un climat favorable, la Patrouille s'entraînant tout l'hiver pour présenter le spectacle le plus parfait possible.

Les HOMMES de la PATROUILLE de FRANCE

Le Directeur de la Patrouille de France : Il ne participe pas aux présentations en vol, et est hiérarchiquement au-dessus du leader, il assure :
- les relations avec l'État Major
- l'élaboration du calendrier des meetings
- il assure les commentaires lors des démonstrations
- il a le pouvoir d'annuler une présentation pour des raisons de sécurité.

Les Pilotes : Pour intégrer la patrouille de France, il faut être :
- un pilote de chasse en activité au sein de l'armée de l'air
- avoir la qualification de chef de patrouille
- comptabiliser au minimum 1500 heures de vol sur avion à réaction.
Chaque année, trois pilotes de la patrouille sont renouvelés selon le principe de la cooptation.

L'équipe des pilotes est composée de neuf membres, dont seulement huit participent à la démonstration. Un pilote reste en réserve au sol. C'est un pilote polyvalent, capable de remplacer les autres membres de la patrouille, à l'exception du leader.

COMPOSITION DE L'EQUIPE EN VOL :
- Le leader
- Le charognard
- Les intérieurs
- Les extérieurs
- Les solos
- Le remplaçant

 

DASSAULT MYSTERE IV A
PRESENTATION DES PILOTES AVANT LE DECOLLAGE

Parc aérien de la Patrouille de France  :

12 appareils en dotation.

- 8 appareils de démonstration.

- 2 appareils de réserve.

- 2 appareils en entretien technique (par rotation)

La Patrouille de France exécute 3 types de prestations :
( Suivant les conditions météo)
- Beau temps : 4 500 pieds .
- Intermédiaire : 3 500 pieds .
- Mauvais : 1 500 pieds .

La Patrouille de France en démonstration :
- Vitesse de démonstration : de 180 à 800 km/h . (Moyenne 550 km/h)
- Distance entre les avions : 3 mètres .

CM 170 FOUGA MAGISTER

La LOGISTIQUE de la PATROUILLE de FRANCE
Le déplacement de la PAF pour un meeting aérien nécessite le déploiement d'une logistique impressionnante :
- 10 ALPHAJET (8 titulaires et 2 avions de remplacement)
- 1 C 160 TRANSALL transportant 9 tonnes de matériel et l'un des deux groupes de piste
- un semi-remorque podium et un monospace
- 10 pilotes, 10 mécaniciens affectés aux avions et 10 spécialistes, l'équipage du Transall et les personnels d'encadrement, soit une quarantaine de personnes.

 

ROULAGE VERS LE POINT FIXE
FUMIGENE AU PONT FIXE AVANT DECOLLAGE
ROULAGE VERS LE PARKING
BA 701 Salon de Provence « École de l'air » & « École militaire de l'air »

L'AVION : ALPHAJET ( E )

CARACTERISTIQUES
ENVERGURE : 9m16
L ONGUEUR HORS TOUT : 11m85
HAUTEUR : 4m19
SURFACE ALAIRE : 17m250
POIDS A VIDE EQUIPE : 3 345 kg
POIDS MAXIMUM AU DECOLLAGE : 7 250 kg / 4 500 kg école
CAPACITE RAVIT. EN VOL : non
EMPORT CARBURANT INTERNE : 1 960 litres
EMPORT CARBURANT EXTERNE : 2 x 310 litres
DISTANCE ROULEMENT DECOLL. : 360 à 700 m
DISTANCE ROULEMENT ATTERR. : 600 m
TYPE PROPULSEUR : 2 x TURBOMECA LARZAC 04-C5 double flux.
POUSSEE A SEC : 04-C5 : 2 x 1 350 kgp
RAYON D'ACTION : 2 600 km maximum, avec réservoirs supplémentaires
PLAFOND OPERATIONNEL : 14 630 m
VITESSE MAXIMUM : 915 km/h
VITESSE ASCENSIONNELLE : 12 000 m/minute
VITESSE DE DECROCHAGE : 216 km/h
FACTEUR A CHARGE MAXIMUM : +7g / -3,5g
EQUIPAGE : 1 pilote place avant + 1 mécanicien place arrière, en convoyage
EQUIPEMENTS PARTICULIERS : T.A.C.A.N - V.O.R - I.L.S -Sièges éjectables Zéro/Zéro MK4.

LA PATROUILLE DE FRANCE du VINGT et UNIEME SIECLE
PASSAGES A LA VERTICALE DU CIRCUIT DE MAGNY-COURS DANS LA NIEVRE EN SEPTEMBRE 2006 , A L OCCASION DU " BOL D OR "...

La Patrouille de France, historique 

1931 : A l'École des Moniteurs à Etampes, création de la « Patrouille d'Etampes » par les pilotes de l'école de perfectionnement au pilotage, avec cinq MORANE 230
1934 : Création à Dijon de la Patrouille WEISER qui attendra 18 appareils.
1937 : La Patrouille d'Etampes rejoint Salon-de-Provence et devient Patrouille de l'Ecole de l'Air. Elle compte neuf pilotes
1946 : Création à Tours de la Patrouille de Tours par les moniteurs pilotes de Tours.

HISTORIQUE DE LA PATROUILLE DE FRANCE
VOIR PROGRAMME 2009