Haut de page

100 ans de L'Aéro Club de France
Quelques uns des principaux AVIONS anciens exposés sur les Champs Elysées

20-10-1898 : Fondation de l'AERO-CLUB, avec pour principaux créateurs :
Messieurs Ernest ARCHDEACON, Henri DEUTSCH de la MEURTHE, le Marquis de DION, Louis BLERIOT, etc.
Le but est : "Pour l'encouragement à la locomotion aérienne sous toutes ses formes et dans toutes ses applications".
Il est reconnu d'utilité publique et prend le nom d'AERO-CLUB de FRANCE le 20 Avril 1909.
Ses commissions instituent et étudient les origines du droit aérien qui deviendront les bases de la réglementation internationale.
Elles créent : les brevets de capacité, les certificats de navigabilité et régissent les démonstrations aériennes.

Photos : Claude PAROTTE
Textes : Claude PAROTTE

Lieu de prise de vue :
Champs Elysées
PARIS
Date : 1998

 

 

 

AVION : le mot avion, dérivé du latin AVIS, qui désigne un oiseau, a été employé pour la première fois par Gabriel de La Landelle, en 1863, dans un compte-rendu des tentatives d'envol de Jean-Marie Le Bris.
Le mot est repris en 1875 par Clément Ader qui, le premier, réussit à voler sur un engin «plus lourd que l'air» .

 

1857 : ALBATROS concepteur Jean-Marie LE BRIS

L'ALBATROS a atteint une altitude de 100 m tracté comme un planeur, au moyen d'une charrette attelée à un cheval sur la plage de TREFEUNEC dans le Finistère. Il est donc le premier homme à s'être élevé au dessus de son point de départ. Le brevet a été déposé en mars 1857.
Monoplan à ailes médianes mobiles, l es changements de direction d'effectuait en changeant l'angle d'attaque des ailes face au vent relatif, le pilote en modifiait la portance pour monter, descendre ou virer, au moyen de deux leviers.
- envergure de 15 m
- longueur de 8 m
- surface de 20 m2
- poids de 45 kg .

1890 : AVION EOLE concepteur Clément ADER

Clément ADER créa le mot AVION du latin AVIS = oiseau lors de la déposition de son brevet n° 203155 pour : appareil ailé pour la navigation aérienne
Il réalisa 3 appareils : l'Éole (l'Avion I), le Zéphyr (Avion II) et l'Aquilon (Avion III) entre 1890 et 1897.
C'est à la chauve-souris roussette que Clément ADER emprunta la forme de son appareil.
L'avion I ('Éole) , effectua son premier vol : 50 mètres de long à 20cm de haut dans le parc de Monsieur Pereire à ARMAINVILLIERS.
- longueur de 4,6 mètres
- envergure de 13,7 mètres .
- poids à vide de 167 kg à vide, 250 kg en ordre de marche avec pilote
- moteur à vapeur (avec un brûleur à alcool) de 20cv d'un poids de 35kg
- une hélice en bambou à quatre pales de 2,6 mètres de diamètre.
Les ailes articulées, sont en soie élastique tendue sur une armature en bois, surface totale de 29,2 m2
L'avion II (Zéphyr) ne sera pas achevé, mais servira de base à l'avion III (Aquilon).
L'avion III (Aquilon) est un bimoteur qui effectua un vol de 300 mètres le 14 octobre 1897 à Satory.
- envergure : 16 mètres
- poids : 258 kg à vide, 400 kg en ordre de marche avec pilote
- deux moteurs indépendants à vapeur (une chaudière et un condenseur chacun) de 20ch
- hélice de 4 pales, tournant en sens inverse.

1908 : DEMOISELLE concepteur SANTOS DUMONT

Piloté par SANTOS DUMONT en 1909 à SAINT-CYR . Achevé fin 1908, appareil simple, léger et sûr, est la première machine volante construite en série. Messieurs AUDEMARS et GARROS grandes figures de l'aviation réalisèrent leur premier vol aux commandes de la DEMOISELLE
Monoplace de sport à aile haute. Construction en bois entoilé.
- envergure : 5.50 m
- longueur : 6.20 m
- Moteur DARRACQ d e 30cv
- 90 km/h
- poids : 118 kg à vide.

1909 BLERIOT X I 2 concepteur Louis BLERIOT

Biplace de tourisme, 3 exemplaires construits.
Appareil personnel de PEGOUD, il effectua le premier looping sur le terrain de Buc, le 21 Septembre 1913.
- envergure : 9,26 m
- longueur : 10,00 m
- surface alaire : 22,00 m²
- poids maximum : 550 kg
- vitesse : 85 km/h
Moteur GNOME rotatif de 80cv.

1913 CAUDRON G3
concepteurs Gaston & René Caudron


Ils conçurent ce biplace pour la reconnaissance et l'observation. Biplan monomoteur solide et fiable bien que non armé il avait une bonne réputation chez les pilotes. L'observateur et le pilote prenaient place en tandem dans une nacelle à l'avant de laquelle se trouvait le moteur.
Le G.III fut un formidable avion-école sur lequel furent formés plus de 17.000 pilotes français ou étrangers.
Piloté par René CAUDRON a été le premier à relier PEKIN-TIEN TSIN en juillet 1913 avec passager.
S'est posé au centre de la ville de LILLE assiégée pendant la guerre de 14/18.
Piloté par Jules VEDRINES, s'est posé sur le toit des GALERIES LAFAYETTE en 1919.
Piloté par Madame de LAROCHE a battu le record d'altitude féminin 3900 m en 1919.
Piloté par Madame Adrienne BOLLAND a traversé la Cordillère des ANDES 4200 m de TAMARINDOS en ARGENTINE à SANTIAGO du CHILI le 1er Avril 1921.
- envergure : 13,40 m
- longueur : 6,40 m
- hauteur : 2,50 m
- Motorisation : 1 moteur le Rhône rotatif GNOME et RHONES de 80cv
- poids en charge : 710 kg
- vitesse maximale : 108 km/h
- plafond pratique : 4000 m
- autonomie : 4 heures

1916 : ROYALAIRCRAFTFACTORY - SE.5a (ANGLETERRE)

L'avion de chasse britannique de tous les fronts, (Fabriqué à 5121 exemplaires), piloté par MANNOCK, as de 14/18.
- Moteur HISPANO-SUIZA de 200cv, armé d'une mitrailleuse Vickers tirant à travers l'hélice
- envergure : 8,11 m
- longueur : 6,37 m
- masse maximum au décollage : 930 kg
- vitesse maximale : 220 km/h
- plafond : 5180 m
- autonomie : 3 h

Reconstitué pour des besoins cinématographiques d'après un SV 4E. Moteur LYCOMING 18 HP.

 

1935 : FIESLER-STORCH ( ALLEMAGNE)

Fabriqué par MORANE durant la guerre, la construction fut continuée après 1945 sous le nom de MORANE 500 à 505 avec principalement un moteur RENAULT de 240cv.
A l'origine l'appareil était motorisé avec un ARGUS AS 10 de 240cv.
Avion de liaison il pouvait décoller sur une distance inférieure à 60 mètres et à atterrir dans des distances plus courtes Sa grande maniabilité et son champ de vision extrême, en ont fait un excellent avion d'observation déplacements des 2549 FIESLER STORCH furent construits durant la guerre 39/45.
- envergure : 14,25m
- longueur : 9,90m
- hauteur : 3,05m
- vitesse : 175km/h

1917 FOKKER Dr1
Concepteur Reinhold PLATZ
(ALLEMAGNE)

Chasseur triplan monoplace, construit à 420 exemplaires. IL possédait de bonnes performances dans tous les domaines, plus particulièrement en vitesse ascensionnelle et maniabilité. Avion piloté par l'as Manfred Von RICHTOFFEN.
- envergure : 7,19 m
- longueur : 5,77 m
- moteur : OBERURSEL Ur2 rotatif de 110cv.
- masse maximum au décollage : 586 kg
- vitesse maximale : 185 km/h .
- vitesse ascensionnelle : 345 m/m
- autonomie : 300 km

Appareil reconstitué avec un moteur WARNER 1935.

1929 : PM 11
Concepteur Pierre MAUBOUSSIN.


Premier des Aéronefs de l'Association de Messieurs CASTELLO et MAUBOUSSIN.
Biplace de tourisme, monoplan à aile haute, construit en bois. Fait en 2 exemplaires. Fabrication par les Ateliers PEYRET.
Détenteur des records du monde de distance, durée, vitesse et altitude.
Prix du Président de le République.
Piloté par Monsieur René LEFEVRE :
Aller retour PARIS / TANANARIVE en 1931
Aller retour PARIS / SAIGON en 1933.
- envergure : 11,75m
- longueur : 5,50m
- hauteur : 2,86m
- surface alaire : 14,70m²
- poids à vide : 322kg - poids totale : 530kg
- moteur : SALMSON 9Ad de 40ch
- vitesse : 160 km/h
- plafond : 4500m
- autonomie 600km

1933 : LEOPOLDOF L7 Colibri
concepteur LEOPOLDOF

Constructeur LEOPOLDOF & LEVASSEUR.

Moteur d'origine ANZANI de 35cv.

1937 : PIPER L4 concepteur William PIPER (U.S.A.)

Piper J3 Cub, construit en 1931 comme un avion de tourisme populaire. Construit toutes versions à 5375 exemplaires.

Connu sous la dénomination L 4 dans l'armée française.

- envergure : 10,73 m
- moteur : Continental 4 cylindres de 65cv.
- vitesse : 135 km/h
- poids maximum : 540 Kg
- plafond pratique : 2.900 m

1938 : CAUDRON C 714 Cyclone
concepteur Marcel RIFFARD
.

Chasseur d'entraînement monoplace léger, construit en bois. Les premiers appareils de série furent achevés par CAUDRON-RENAULT.
Un dérivé, le 714 R fut mis au point pour le pilote DELMOTTE afin de battre le record du monde de vitesse avec un moteur de 900cv, qui gagnera la coupe Deutsch de la Meurthe en 1934, 1935 et 1936
- envergure : 8,96 m
- longueur : 8,50 m
- hauteur : 2,87 m
- moteur : Renault 12 R 03 de 450ch
- poids maximum au décollage, 1.880 kg
- vitesse maximale : 487 km/h
- plafond : 9.100 m
- autonomie : 900 km

1939 : CONSOLIDATED CATALINA PBY ( U.S A.)

2.400 CATALINA ont été construits par la Consolidated
Pendant la guerre 39/45 ces hydravions montrèrent leur utilité dans l'Atlantique et surtout dans le Pacifique où leur autonomie de 20 heures et leur polyvalence convenaient parfaitement. Les CATALINA sauvèrent un nombre très important de naufragés (navires et aéronefs abattus)

En service dans l'Aéronavale Française jusqu'à la fin des années 50 période ou ils assurèrent des missions de Surveillance Maritime en Indochine au sein de la 8F .

En service pour AIR FRANCE dans les DOM-TOM.

Moteurs 2 x PRATT & WHITNEY Twin Wasp de 1200cv.

1945 : YAKOVLEV YAK 11 ( U.R.S.S.)

Biplace d'entraînement avancé pour les pilotes du bloc de l'Est, aussi appelé T6 Russe L'URSS en produisit plus de 3800 exemplaires
- envergure : 9,40 m
- longueur : 8,49 m
- surface alaire : 15,40 m²
- vitesse 500 km/h
- plafond 7100 m
- poids à vide 1 900 kg
- maximal 2 450 kg
-
moteur CHVETSOV ASh-21 en étoile de 570Ch

Malgré sa décoration n'a jamais équipé l'Escadrille NORMANDIE / NIEMEN.

1946 : SO.6000 Triton   Conçu par Lucien SERVANTY (qui participa à la conception de CARAVELLE et CONCORDE).

Premier avion à réaction français. Prototype métallique.
Premier vol le 11 novembre 1946, piloté par Monsieur Daniel RASTEL. Les essais sont poursuivis jusqu'au début des années cinquante, afin de permettent aux pilotes et ingénieurs français de se familiariser avec les vitesses soniques.
Construit à 5 exemplaires par Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Sud Ouest (S.N.C.A.S.O).
Première version Turboréacteur JUMO 004 de 910 kgp (réacteur allemand).
Deuxième version Turboréacteur Rolls-Royce NENE 100 de 2250 kgp
- envergure : 9,16m
- longueur : 10,41m
- vitesse : 955 km/h .

L'appareil exposé est le Triton n° 3, qui vola en 1950